Les Escande, de retour à Monrecour...

Publié le par Marie C.

Silence !
Depuis les airs, à bord de la nacelle de montgolfière, apparaît un point lumineux quelque part sur la vallée, tout proche de la rivière. Rayonnant, il se distingue nettement de ses semblables car sa blancheur impose.

Ce château rectangulaire, aux pierres immaculées, réfléchit la lumière malgré lui, se prélassant sur la plaine, ses fenêtres à meneaux rivées sur le château moyenâgeux de Beynac, ou encore en tête-à-tête avec le Château renaissance des Milandes depuis sa terrasse panoramique. Sa localisation est exceptionnelle: un point équidistant entre Sarlat et Saint-Cyprien, dans la Dordogne.

Maîtresse des lieux, cette demeure bourgeoise s'entoure de dépendances aux pierres ocrées; anciens chais, tabatière ou encore séchoir, signe de prospèrité du domaine. Achevant sa ronde, la montgolfière se pose en douceur, sur le champs prévu à cet effet, au pied des deux tours carrées.

PHOTO ET POSSIBILITÉ DE COMMENTAIRES À LA FIN DU BILLET

FOCUS SUR LA FAMILLE ESCANDE...

L'Arrivée à Monrecour

On devine le fier émoi qui traverse Alain Escande - accompagné de son épouse Françoise Brierre - lorsque son véhicule passe le portail du domaine. Nous somme au mois de Mai et peut-être que les façades de Monrecour d'aujourd'hui diffèrent peu de celles des années '40. La première fois qu'Alain Escande arrive à Monrecour, c'est lors de l'Exode, à bord d'une de ces voitures foncées de l'époque aux courbes voluptueuses chargeant vélos et matelas enroulés sur le toit. C'est pendant ces jours  que son regard, rires et jeux de jeune enfant vont baptiser les lieux avec ceux de sa fraterie.

Aujourd'hui, c'est au sein de l'Hotel-Château*** du Domaine de Monrecour qu'il va séjourner pour le redécouvrir et le partager accompagné de Françoise, laissant d'autres images comme de nouveaux souvenirs s'insérer dans ses iris d'adulte. Ensemble, nous parcourons le jardin de la piscine (où se situaient les vignobles autrefois) à la rencontres des rosiers, à la rencontre des arbres, sages témoins, nous parcourons aussi la Suite Baron aux belles boiseries, dont seul Alain en connaît le secret. Chaque page de sa mémoire est présentée avec l'art et l'élégance d'un discours bien exposé, au ton de voix affirmé.

Les Escande et Monrecour

 Jetons un regard en arrière, les marches de l'escalier du temps nous invitent à descendre deux siècles plus bas...
1846: Philippe Henri Front Escande, Juge de Paix à Sarlat, fait l'acquisition du domaine, composé d'une grande bâtisse principale (sans airs de château) et de ses dépendances datées de la fin du XVIIs. Descendant de ligne directe en qualité d'arrière-arrière-petit-fils du Juge, il nous ouvre les pages de sa mémoire personnelle et familiale sans vaciller pour le plaisir du partage.

La transformation de Monrecour; un deuxième souffle...

Les raisons qui ont motivé Georges Escande (fils de Philippe Henri Front et arrière-grand-oncle d'Alain) à transformer la bâtisse rurale en château, restent enfouies dans les rouages de l'inconnu, ...ou de l'oubli. Analogue à la marraine de Cendrillon qui transforme la citrouille en carrosse, c'est en 1912 que Georges sortira sa baguette magique pour conclure son souhait de transformation en 1914, quelques mois avant la déclaration de la guerre. La vision de ce médecin de campagne qui fût Maire de Saint Vincent de Cosse s'est accomplie.

Escalade aux origines des Escande

Alain Escande: "De tradition les Escande sont originaires de la Montagne Noire, les Monts de Lacaune (Aude) d'un lieu dit Escande. Etymologiquement ce nom signifierait "celui qui escalade"
En fait, mes ancêtres étaient des "charbonniers" et montaient dans la montagne pour y couper du bois et en faire du charbon (à cette époque il n'était pas question de barbecue) Nous sommes au XIVs. À la fin de la guerre de 100 ans, les évèques d'Aquitaine ont contacté leurs collègues du Languedoc (ou la guerre n'a que très peu sévit) pour obtenir une aide au repeuplement de la région Aquitaine. C'est alors que 5 frères Escande sont venus s'installer en Agenois, région de Fumel et plus particulièrement à Saint Front sur la Lémance. (Lot & Garonne) Puis de là notre ancètre Philippe Henry fût muté en 1840 à Sarlat et épousa Une demoiselle Sepierre fille du Maire de Beynac et commandant de la Garde nationale. "
 
ALAIN ESCANDE ET LE PÉRIGORD NOIR...

Le Périgord Noir en un mot?

Alain Escande: Le pays.
Françoise: La douceur de vivre.

Un lieu favori à recommander?

A. E.: Le château de Beynac, les jardins de Marqueyssac et bien d'autres encore...

Vous définir en 5 mots?

A. E.: Amoureux des belle "chôses" (toutes).

Votre impression sur Monrecour d'aujourd'hui?

A. E.: Le bonheur de constater que le domaine est maintenant une valeur sûre de la région.

Un souhait à partager?

A. E.: Revenir avec les enfants et petits enfants.

 

Le Départ...

Se pointant en douce, l'incontournable jour du départ se présente.

Notre Périgourdin de Coeur et Françoise, unis par le mariage depuis 1964, s'acheminent vers la réception pour la remise des clefs, les valises prêtes à revenir, les valises pleines de parfums périgourdins. Ils laissent leurs empreintes telles des pièces qui complètent un beau puzzle suivant le fil de plusieurs générations. Heureusement, les Escande du début XXs, amateurs de photographie, laissent de belles images d'antan, que vous retrouverez conjuguées à celles des actuels propriétaires du Domaine. Un hommage mutuel où se retrouvent anciens et contemporains.

Monrecour d'aujourd'hui:

Si vous voulez satisfaire votre curiosité et connaître la provenance des boiseries de la Suite Baron, la famille Khodja-Presti et toute son équipe vous attendent au sein du Domaine du Château de Monrecour, pour un séjour digne d'une "Autre Idée de la Vie de Château". Le Domaine de 11 hectares est composé de l'Hôtel-Château*** - récemment affilié aux Logis d'Exception (19 en France) -, des Dépendances et du restaurant gastronomique "Pavillon de Monrecour".

+ d'infos:  www.monrecour.com / Tél: 05.53.28.33.59

UN PETIT MOT SUR FRANÇOISE...

Retrouvez Françoise Escande-Brierre à l'occasion du vernissage de l'exposition sur ses peintures, qui se déroulera le 2 Septembre à la Mairie d'ARMISSAN dans l'Aude. Son parcours est à votre disposition entre les photographies.

+ d'infos: contacter le "Périgord Noir de Marie" / Son parcours est à votre disposition parmis les photos

 

Mes remerciements à Alain et Francoise Escande pour ces beaux échanges & au Domaine de Monrecour.

Monrecour, Monretour

Alain Escande

Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour
Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour

Crédits photos: Famille Escande / Périgord Noir de Marie/ Jacphot / Domaine de Monrecour

Publié dans Visages du Périgord

Commenter cet article