Souviens-toi... (à Sarlat)

Publié le par Marie C.

Parce qu'il vous inspire, je vous invite à partager ce que vous puisez au fond du Noir Périgord... ou au coeur de ses analogues Blanc, Vert ou Pourpre!
Envoyez-nous votre écrit qui sera peut-être choisi pour être publié sur perigordnoirdemarie.com
 

Nicolas Bouvier, Souviens-toi...

Le jeune auteur Nicolas Bouvier, nous fait le plaisir d'inaugurer la rubrique interactive "À vos Plumes!" en partageant son écriture sur perigordnoirdemarie.com
L'extrait de son cinquième ouvrage, "Souviens-toi", paru aux portes du printemps 2015, n'attend que vos beaux yeux s'y posent, le tout accompagné de photographies pour vous faire voyager dans quelques-uns des lieux cités:
 

"Le départ se fit le lendemain, un samedi. La chaleur pénétrait dans la chambre du fils d’Henri et Martine Bassin, lui réchauffant le cœur. Hugo prépara soigneusement ses affaires pour rentrer sur Périgueux, où il avait hâte de retrouver son amie Anne.

Peut-être lui avouerait-il ses sentiments… Ou peut-être pas !!!

Mais avant de partir, il voulut faire une petite balade sur le marché de Sarlat. C’était l’occasion idéale de flâner entre les saucissons aux cèpes, aux sangliers, aux noix, d’acheter du cabécou, du foie gras ou encore quelques souvenirs pour sa jeune amie qui l’attendait dans sa petite librairie périgourdine. La vieille ville lui manquait, ses ruelles et ses maisons traditionnelles. Il voulait revoir la Cathédrale Saint-Sacerdos, la maison de la Boëtie ou encore l’ancien Evêché où tant d’expositions avaient vu le jour ainsi que les salons du livre. L’un se déroulait en décembre pour Noël, tandis que l’autre voyait le jour en mars et était dédié à la jeunesse.

D’un commun accord avec ses parents, ils se baladèrent tous les trois vers ces lieux mythiques que les sarladais voyaient quotidiennement en sortant de chez eux. Ils y admiraient également ce « S » mythique inscrit au sol, initiale de la ville de Sarlat, mais aussi de son emblème, la Salamandre, devenu le blason de la ville."

Nicolas Bouvier

"Des lettres, des mots, des livres, des bibliothèques, une librairie. Tel était son univers. Lire, c’était sa vie. Sans cela, il n’existait pas. Mais il y avait une chose encore une chose encore plus importante pour lui : l’écriture."

Nicolas Bouvier

crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com
crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com

crédits: Marie C. pour perigordnoirdemarie.com

Publié dans À vos Plumes!

Commenter cet article