La Mémoire de Lascaux: Marinette Ravidat

Publié le par Marie Calonne

Une tarte-clafoutis à l'abricot nous attend à table. Impatiemment.
 
Marinette nous invite, nous pousse à nous asseoir, pour déguster le fruit de ses efforts culinaires du matin, tandis qu'elle va et vient, encore, entre le salon et la cuisine histoire de préparer des boissons chaudes.
- À 8h, les casseroles étaient en route!, précise son compagnon Yves Babinot.
 
Et les hommes, ont du mal à attendre Marinette... soumis à l'appel impétueux de la cuillère à dessert qui crie sa volonté d'être pilote d'allers-retours gourmands entre l'assiette et le palais.
À peine Marinette revenue, Yves lance:
- On attaque alors? Allez, feu à volonté!
Enfin, la cuillère à dessert commence son voyage entre des vents de fous rires

lascaux ravidat

Entre tout ce brouhaha d'objets vivants, Yves Babinot, comme un roi de tout ce petit monde avec Marinette.
 

Peu avant notre arrivée en ce tout début de printemps, Marinette était déjà dehors nous attendant sur le perron de sa maison, d'un pied ferme, d'un pied vif. Il faudra peu de temps pour comprendre cet impératif de vouloir témoigner sur un co-vécu âgé de 77 ans!

Un co-vécu,  qui prendra la place de sa vie!.
 

Marinette, la Mémoire des Inventeurs de Lascaux

Lors de la découverte de Lascaux par quatre jeunes dont son futur mari, Marcel Ravidat alors âgé de 18 ans, Marinette n'a que 11 ans. Elle ne se doute pas que ces peintures pariétales lui seront un tatouage à vie. Lascaux s'est lovée dans son coeur.
 
Le salon de nos interviewés, ressemble à un "Palais de Souvenirs" logeant une mini jungle d'orchidées et plantes d'intérieur...
Des hardes d'éléphants en bois, nous regardent du haut des bibliothèques remplies de collections de poupées, cuillères, de fèves en porcelaine, de bouquins... Le papier peint se cache derrière des photos, des peintures d'aurochs réalisées par Marcel Ravidat, s'incarnant presque avec les Magdaléniens de Lascaux.
Mille et une mosaïques de vécu, des voyages de sa vie entrelacée à celle des autres, en mémoire de ces êtres chers qui sont déjà absents.

lascaux perigordnoirdemarie

Alors, précisément, notre Montignacoise de pure souche, endosse le rôle de Mnémosyne malgré elle, gardant la mémoire de la découverte originelle de Lascaux, sans oublier la couleur de ses peintures...  Sans jamais oublier: les quatre inventeurs de 1940, soit Marcel Ravidat (18 ans), Georges Agnel (15 ans), Simon Coencas (13 ans) et Jacques Marsal (14 ans).

Sur son mari décédé Marinette précise:
- Mon mari, avait son caractère comme tout le monde, mais il était franc, honnête et loyal. Et si les journalistes voulaient le prendre en photo ou quoi, il disait "non, si on y est pas tous les quatre". Et quand il est mort, la Poste m'a contactée pour éditer un timbre à son effigie. J'ai répondu non, mon mari a toujours dit que s'ils n'étaient pas tous les quatre sur une image, il n'en voulait pas.
 
La mémoire des quatre inventeurs, elle la crie à l'honneur, haut et fort.
Car il faut bien s'en souvenir, sans ces jeunes hommes: ni passionnés, ni visiteurs, ni entreprises, pourraient bénéficier des fruits de Lascaux I, II, III ou IV!
 
Marinette Ravidat était satisfaite de la mise en avant des inventeurs à Lascaux II inaugurée en 1983 grâce à une première mondiale: un facsimilé d'une partie de la grotte de Lascaux reproduit sous la direction artistique de Monique Peytral.
Reconnaissante de l'accueil à son égard, certes, mais pas seulement. Sa famille directe aussi, bénéficiait d'un accueil chaleureux comme il se doit.
 
Concernant Lascaux IV, c'est tout autre chose. Bien qu'admirative de l'architecture, elle est ouvertement déçue de la place dédiée aux inventeurs, qui, depuis son regard, est nulle.
 
En effet, fini la première salle (sas) de Lascaux II, placardée d'une photo très grand format des jeunes inventeurs en compagnie de leur instituteur Léon Laval - sans oublier Robot, le chien de Marcel qui est supposé "prendre la photo"-, ajoutée d'explications assez riches du/ de la guide qui vont s'ancrer dans le cerveau du visiteur.
 
 À Lascaux IV (Centre International d'Art Pariétal), précédant la visite guidée du facsimilé, un contexte sonore d'abord, une petite projection d'une durée d'environ deux minutes - réalisée par Maurice Bunio - montre surtout "Robot" qui trouve le trou, pendant que son maître le cherche. À croire que, finalement nous pouvons admirer cette "Chapelle Sixtine de la Préhistoire" (Abbé Breuil) avant tout grâce au chien!
Ces inventeurs improvisés sont tout juste mentionnés par le médiateur ou médiatrice au début de la visite guidée du facsimilé de Lascaux IV. Les mots s'évaporant.

perigordnoirdemarie

Maurice Bunio, aux côtés de quatre figurants représentant les inventeurs. Crédit photo: les Films de la Rivière Bleue
 
Une fois arrivé dans la grande salle "l'Atelier de Lascaux", d'une superficie supérieure aux 1000m2 avec une capacité d'accueil pouvant s'élever jusqu'à un millier de personnes, c'est la visite libre accompagné d'un outil numérique: la tablette nommée "le compagnon de visite". Là, les duplicatas partiels du facsimilé attisent tout l'intérêt des visiteurs, qui souvent, ne voient pas les bornes plutôt discrètes, contenant des écrans de petite taille, retraçant les deux grandes périodes de l'évolution de Lascaux comprenant des films d'archives avec les inventeurs: de 1940 à 1963 (Lascaux I) et de 1983 à 2016 (Lascaux II, III et IV).
 
Alors oui, ces inventeurs à qui nous devons le plaisir de visiter Lascaux IV, grâce auxquels les investisseurs peuvent déployer un nouveau marché, sont mentionnés, comme une ombre, enfouis sous d'autres priorités culturelles et commerciales.
 
Jean-François, professionnel du tourisme à titre de guide indépendant, avoue ne pas avoir vu les bornes aux écrans lors de plusieurs accompagnements de groupes. Même s'il reconnaît qu'ils sont mentionnés il ajoute:
- On enlève le rêve de l'histoire des Inventeurs. Ils sont oubliés.
 
De même que Caro, propriétaire d'un hôtel*** pour groupes en Périgord Noir, affirme aussi:
- Ils sont oubliés. Ils n'ont pas la place qu'ils méritent.
 
Note: Pour le mois de Mai 2017, nos célèbres inventeurs reviennent à l'affiche grâce à une belle exposition murale composée de photos d'archives à la sortie de "L'Atelier", en face de l'entrée du Théâtre. Ces photos étalent le monde de ces inventeurs qui semblaient oubliés.
Lascaux IV, leur à légué une belle place bien méritée... Maintenant, il ne reste plus qu'à la faire découvrir à notre Marinette

inventeurs de lascaux

 

La "Vraie Vérité" sur la Découverte de Lascaux

Pour tous ceux et celles qui souhaitent connaître l'histoire de la découverte de Lascaux, Marinette vous recommande:

"Le Secret des Bois de Lascaux", écrit par Thierry Félix, révisé et corrigé par Marcel Ravidat en personne, quelques années avant son décès en 1995. Pour Marinette, il s'agit de la "vraie vérité".

Ce livre sous forme de bande dessinée pour tout public, grâce au coup de crayon de Philippe Bigotto, a bien d'autres trésors: une copie de 4 feuilles de cahier quadrillées écrites par Marcel Ravidat - on s'amusera de son orthographe incertaine, envers les noms propres des autres camarades: "Koenkas", "Aniel"- racontant la découverte de Lascaux, précisant que ce "trou" était déjà bien connu des fermiers alentours, bien qu'aucuns d'entre eux lui aient prêté attention. Pour se mettre dans l'ambiance, un exemplaire du périodique "La Petite Gironde", datée du 8 septembre 1940.

Ce dernier est en vente un peu partout en Périgord (Dolmen Éditions).

Thierry Félix est également le Président de l'Association "Découverte Lascaux", créée dans le but de faire vivre la mémoire des quatre inventeurs aux côtés de la veuve de Georges Agnel et de leur fils Jean-Marc qui en est le secrétaire, grâce à différentes activités culturelles et autres projets. Dans le reportage vidéo (voir en bas de l'article), Yves Babinot, le trésorier, vous précise les détails de l'inscription à l'association qui réuni environ 74 membres.

Visitez le site web, le plaisir de visualiser des photos contemporaines de la découverte vous attendent.

lascaux perigordnoirdemarie

http://www.decouvertelascaux.assoo.org/

Marinette et le Cinéma

Hors le monde de Lascaux, Marinette a eu d'autres vies.

Si elle a été aux petits soins de l'inclassable artiste François Augiéras, à l'ancien hôpital de Montignac, elle a également eu la chance de jouer et être figurante dans sept ou huit films.

- J'ai joué dans l'Orange de Noël, de Jean-Louis Lorenzi, dans les Enfants de la Terre Blonde, histoire de Christian Signol adaptée au cinéma par Edouard Niermans. J'ai aussi joué dans les Enfants de Lascaux, avec Benoît Magimel seulement âgé de 17 ans, réalisé par Maurice Bunio.
Dans Cendrillon (Ever After), pendant 3 mois, et j'y organisais aussi le casting.  J'ai bien aimé le réalisateur Andy Tennant, pendant ces 3 mois on allait mangé tous les jours au restaurant avec Drew Barrymore, Angelica Huston... Alors pour le bal de Cendrillon, on a passé quatre nuits sans dormir... se souvient-elle.

magimmel lesenfantsdelascaux

Scène des "Enfants de Lascaux", réalisé par Maurice Bunio, avec Benoît Magimel. Collection Privée.
 
On la retrouve également dans le film de Pierre-Lucien BERTRAND, enfant du Bugue et réalisateur du film "Ombre et Lumière sur la Colline Magique", présentant Lascaux.
 
En attendant que la roue tourne en faveur des inventeurs et d'une meilleure représentation au Centre International d'Art Pariétal selon les critères des veuves et descendants de ces derniers, Marinette apprivoise la chance au Loto.
 
Et la chance lui sourit, elle en tire les meilleurs prix.
 
 
 
Remerciements à Marinette Ravidat, Yves Babinot, Pierre Amendola.
En hommage aux quatre Inventeurs de Lascaux
Note: Pour le mois de Mai 2017, nos célèbres inventeurs reviennent à l'affiche grâce à une belle exposition murale composée de photos d'archives à la sortie de "L'Atelier", en face de l'entrée du Théâtre. Ces photos étalent le monde de ces inventeurs qui semblaient oubliés.
Lascaux IV, leur à légué une belle place bien méritée... Maintenant, il ne reste plus qu'à la faire découvrir à notre Marinette
perigordnoir lascaux marcel ravidat
perigordnoir lascaux marcel ravidat
perigordnoir lascaux marcel ravidat
perigordnoir lascaux marcel ravidat
perigordnoir lascaux marcel ravidat
perigordnoir lascaux marcel ravidat

perigordnoir lascaux marcel ravidat

Publié dans Visages du Périgord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 11/05/2017 19:35

Merci Marie pour vos messages toujours passionnants et qui donnent envie d'envahir - pacifiquement - votre si belle région !
Cordiaux hommages,
Pierre Chalmin

Angelilie 01/05/2017 18:38

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir